Bonjour les gourmands !

Cakes, Kouglofs, Croissants...

Je fais de la pâtisserie à destination des enfants

C’est en m’installant en Haute-Saône fin 2020 avec ma tribu que je lance l’aventure Les P’tits Becs Sucrés. D’abord sur les marchés de Vesoul puis chez Esprit Paysan, je développe et propose une gamme de biscuits secs et de biscuits moelleux ainsi que des brioches. Quelques mois plus tard, je me lance dans le projet qui me tient à cœur depuis le début : travailler avec les collectivités, notamment les scolaires. Ca y est Les P’tits Becs Sucrés ont trouvé leur voie!

De la pâtisserie artisanale ET locale ?

Lorsque j’ai monté Les P’tits Becs Sucrés, j’ai décidé de mettre le même soin dans la qualité de mes pâtisseries que dans celles que je fais pour ma famille. C’est pourquoi, tout ce que je vous propose, je le fais moi-même, de la pâte feuilletée à la compote de fruits.

Être Artisan, c’est aussi faire attention à ses produits de base : quel dommage d’utiliser des produits fabriqués industriellement, venant de loin, alors qu’il y a des éleveurs et des producteurs autour de nous qui font très bien leur travail ! C’est pourquoi je travaille avec des matières premières achetées directement chez les producteurs de la région, aux Halles de Vesoul notamment.. Bien sûr, je n’aurai jamais toute ma production en circuit court car il est impossible d’avoir de la vanille ou du chocolat en Haute-Sâone, mais dès que je peux, je consomme localement ; c’est tellement plus gratifiant de faire partie de l’économie locale et les pâtisseries n’en sont que meilleures !

Suis-je une passionnée depuis toujours de la cuisine et de la pâtisserie française ? Avais-je une grand-mère ou un papa réalisant des gâteaux qui réveillent en moi les odeurs rassurantes de l’enfance ? Hé bien, pas vraiment, je suis plutôt éloignée de toute cette imagerie d’Epinal.

C’est à la fin de mes études en marketing et communication que j’ai ressenti l’envie d’entrer dans le monde artisanal. Je suis arrivée dans la restauration un peu par hasard, j’y ai passé deux années en tant qu’apprentie, pendant lesquelles j’ai préparé et obtenu un CAP Cuisine en 2013 et un CAP Pâtisserie, en 2014. J’ai vécu cette période comme une révélation ; j’étais enfin à ma place et j’adorais mon métier et son quotidien dynamique : être debout, gérer les coups de feu en cuisine et surtout FAIRE de mes mains, partir d’ingrédients bruts pour les transformer en plats élégants et savoureux. Le sucré a fini par l’emporter sur le salé et j’ai, par la suite, décidé de travailler en pâtisserie dans les boulangeries.

Cette deuxième aventure m’a montré un envers du décor que je n’avais pas imaginé : des artisans qui n’en étaient pas vraiment et surtout une mauvaise ambiance de travail. Sans faire de généralité, ces quelques expériences m’ont tellement marquée négativement que j’ai fini par quitter la pâtisserie pendant quelques années.

Mon envie de faire a fini par être plus forte et c’est ainsi qu’en 2020, après notre installation définitive à Quincey, j’ai décidé de revenir à la Pâtisserie mais selon mes règles, mon organisation et avec mes fournisseurs : Les P’tits Becs Sucrés étaient nés !

Des supers producteurs pour des supers pâtisseries!

TOP 5

des petits secrets que je partage avec vous

1
J’ai fait mon apprentissage au restaurant Le Petit Poucet, à Levallois Perret, auprès du formidable chef Pâtissier Rachid Saber
2
Ma chienne s’appelle … Ganache !
3
Mes enfants s’appellent … Griotte et Patachou ! Mais non voyons ! Même s’ils sont à croquer, ils se nomment Léonie et Arthur.
4
Ce que j’aime le plus à part faire la pâtisserie? La MANGER bien sûr !
5
Mon prochain projet : ouvrir un café / salon de thé/ pâtisserie !
Précédent
Suivant

Je suis persuadée qu’il n’y a rien de meilleur que des fruits pour les enfants, mais quand on veut faire plus festif, pourquoi choisir des gâteaux industriels quand il y a de la pâtisserie artisanale faite avec les bons produits des fermes alentours ?